Végétalisation de l'avenue de l'Opale

Végétalisation de l'avenue de l'Opale

 Atelier de végétalisation de l'avenue de l'Opale

Atelier de végétalisation de l'avenue de l'Opale

L'intérêt de la nature en ville n'est plus à prouver, comme le montre le développement de projets divers de végétalisation urbaine. De l'adoption de techniques de gestion différenciée par les communes au guerrilla gardening en passant par les permis de végétaliser, une chose est sûre : on veut que ça pousse ! Et l'avenue de l'Opale ne fait pas exception. Une belle expérience en cours et un vade-mecum pour l'implantation citoyenne de nature en ville ?

Le Centre d'écologie urbaine a rencontré la commune de Schaerbeek et les riverains dans le cadre du projet Pépinière citoyenne. Et pour cause : les arbres de l'avenue sont malades (ils sont atteints de cochenille notamment). Le tiers des arbres de l’Avenue a donc été coupé et les survivants n'ont pas bonne mine. Ces arbres ne seront pas remplacés d’ici à 2021 où la commune prévoit une rénovation complète de la rue et des arbres. Pépinière citoyenne a donc co-créé une solution avec les riverains et le comité de quartier local : il s'agit d'assurer une occupation provisoire des fosses d'arbres en les végétalisant jusqu'au début des travaux. 

 Parmi les contraintes exercées sur les fosses d'arbres : les arbres malades et peu adaptés aux conditions locales, le parking sauvage, le dépôt de sacs poubelle, les déjections canines, le désherbage...

Parmi les contraintes exercées sur les fosses d'arbres : les arbres malades et peu adaptés aux conditions locales, le parking sauvage, le dépôt de sacs poubelle, les déjections canines, le désherbage...

Des plantes indigènes et mellifères ont été semées sur toutes les surfaces vierges des fosses d’arbres de l’avenue, pour accueillir la biodiversité et restaurer un équilibre biologique. Les riverains et les services communaux ont été prévenus de l'initiative pour qu'ils laissent pousser ces herbes sauvages.

D'autres initiatives ont été réalisées pour renforcer les synergies avec ces plantes. Ces installation ont été réalisées avec la participation des riverains et personnes intéressées lors d'ateliers de formation pratique :

  • Fabrication de clôtures pour protéger les fosses
  • Réalisation de pancartes pour expliquer la démarche aux passants
  • Fabrication et pose d’hôtels à insectes pour accueillir les prédateurs naturels des ravageurs des arbres (les syrphes, par exemple, se nourrissent des cochenilles responsables de la mort des arbres de l’avenue).

Parmi les leviers permettant d'assurer un respect des installations végétales et une pérennisation du projet, on trouve l'effet de masse critique (quand toute une rue est transformée et considérée comme végétale, on saisit l'intention globale) mais aussi la sensibilisation et l'implication active de tous les riverains.

Faisons de cette avenue un beau coin de nature géré collectivement !

DEBAT RADIO - La convergence des luttes écologiques et sociales vers de nouvelles gouvernances : comment insuffler de la démocratie et de la « participation » dans les grands projets des Etats ?

DEBAT RADIO - La convergence des luttes écologiques et sociales vers de nouvelles gouvernances : comment insuffler de la démocratie et de la « participation » dans les grands projets des Etats ?