Index

2012. Cycle de débat "mange ta ville"

2012. Cycle de débat "mange ta ville"

Quelle est l’importance de l’autoproduction alimentaire à l’heure actuelle à Bruxelles ? Quels sont les enjeux qu’elle comporte ? Quelles sont les possibilités offertes au citoyen des points de vue institutionnel, entrepreneurial et individuel ?

Des questions qui seront abordées au Centre d’écologie urbaine lors des « Baràdéba » organisés en partenariat avec Etopia lors du cyle « Mange ta ville », un cycle de trois débats qui auront lieu lors de trois soirées dans le cadre d’un cycle portant sur l’alimentation.

Jeudi 3 Mai 2012 : « Auto production alimentaire urbaine »

Avec Jérôme Veriter (Groupe One), Joëlle Van Bambeke (IBGE – Département Consommation durable et éco-comportement) et Fabian Féraux : Formateur en permaculture, initiateur de Schaerbeek en transition (villes en transition)

Jeudi 31 Mai 2012 : « L’économie végétarienne »

Avec Grégoire Wallenborn (physicien, philosophe, chercheur à l’unité de recherche Centre d’Etudes du Développement Durable (CEDD, IGEAT – ULB) depuis plus de dix ans et professeur du cours « éthique et philosophie du développement durable » à l’IEP de Lille 2); Annemarie IJkema (Chef de projet à l’ASBL Ethique Végétarienne Alternative, EVA); et Alexandra Gatel (Diététicienne-nutritionniste à Dietconsult, restauratrice, spécialisée en alimentation végétarienne).

Jeudi 21 Juin 2012 : « La nuit des gratuivores » - Récupération alimentaire - mouvement des Freegan et glaneurs.

Les infos pratiques

Quelle heure? Ouverture du bar: 18h00. Début des interventions: 20h00 (20 minutes de présentation par intervenant et interventions du public jusqu'à 22h00)

Où? : 789 Chaussée de Waterloo, 1180 Uccle. En face du Bois de la Cambre, à côté de Brasseries Georges, au croisement Chaussée de Waterloo – Avenue Winston Churchill.

Combien? Entrée libre

Plus d'info sur le site d'Etopia: http://www.etopia.be/spip.php?rubrique40

2012. Bàràdéba auto-production alimentaire - merci!

2012. Baràdéba au Centre d’écologie:« Mange ta ville »